Parce que l’univers n’a pas de structure, que l’homme n’est qu’un accident de la matière, que le monde est périssable et l’âme mortelle ; parce qu’aucune intelligence, aucune finalité, mais seulement la causalité aveugle et le hasard président à toutes les créations de la nature, que les plus grands des maux qui accablent le monde et l’homme ne sont que des accidents voulus par personne et ne signifiant rien ; parce qu’il n’y a ni justice, ni morale, ni droits, ni devoirs autres que ceux résultant du pacte social de non-agression ; parce que l’histoire, au moins en tant qu’il s’y passe quelque chose, est insensée ; enfin parce que le plaisir ne peut être indéfiniment accru (de sorte que tous les efforts de la civilisation pour multiplier les biens et les plaisirs sont faits en pure perte puisqu’ils ne peuvent accroître la capacité humaine de joie), le sage, qui sachant tout cela, s’est délivré des illusions qui produisent les craintes vaines et les faux désirs peut, conscient et calme, éprouver la joie pure, et, sans être éternel, vivre en éternité comme un dieu.

Marcel Conche, Lucrèce, p. 119.

dimanche 23 février 2014

Ce dimanche 23 février

Bonjour à tous,
Les mises à jour ont été réalisées :
AP Première 2
AP Seconde 11
Première 1
Premières grec ancien
Secondes grec ancien
Terminales grec ancien
TPE Première 3

Hoc majores nostri questi sunt, hoc nos querimur, hoc posteri nostri querentur, eversos mores, regnare nequitiam, in deterius res humanas et omne fas labi. At ista stant loco eodem, stabuntque, paululum dumtaxat ultro aut citro mota, ut fluctus, quos aestus accedens longius extulit, recedens interiore litorum vestigio tenuit.
Sénèque, De beneficiis, X.
De cela nos pères se sont plaints, de cela nous nous plaignons, de cela nos enfants se plaindront, que nos valeurs ont été renversées, que triomphe la nullité, que l'humanité et ce qui était sacré tombent en décadence. Mais les voilà qui demeurent en même place, et qui resteront, quelque peu agitées seulement, dans un sens ou dans un autre, comme les flots que la marée montante fait déborder et enferme, en se retirant, dans l'enceinte intérieure du rivage.

Bonnes vacances à tous.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire